Election présidentielle d’octobre 2011: Quand l’abstention l’emporte

Posté par cameroon24 le 13 octobre 2011

L’élection présidentielle qui vient de s’achever n’a pas passionné les foules ; aussi bien pendant la campagne que le jour du scrutin.

urne.jpg   Les grandes tendances  du dimanche 09 octobre 2011 sont connues. Le taux d’abstention est très élevé de l’ordre de 50 %.  Dans leur majorité, les camerounais ont choisi de s’exprimer par le silence. L’abstention est un mode d’expression démocratique qui peut traduire soit le raz de bol ou l’exaspération. Exaspération face à un système qui, pendant trente (30) ans a montré ses limites et dont  l’exigence  d’arrimage aux normes démocratiques modernes  fait du surplace au fil du temps.  La voix des abstentionnistes ne doit en aucun cas être ignorée comme c’est souvent le cas dans notre pays. Elle doit montrer le chemin tant il est vrai que du taux de participation, dépend la crédibilité d’une élection.  Où faut-il trouver les raisons du fort taux d’abstention du 09 octobre 2011 ? 

Dysfonctionnements et irrégularités d’Elecam 

Face aux balbutiements d’Elections Cameroun supposé rouler pour le parti au pouvoir et qui a affiché ses carences au fil des mois, notamment  à travers des inscriptions multiples sur les listes électorales,  les électeurs ont compris que le jeu était fait d’avance pour une élection sans véritable enjeu et pour laquelle le candidat président sortant du RDPC affrontait une opposition profondément divisée et dont les candidats n’avaient  pour certains aucun  crédit ni sérieux et pire ne présentaient  aucun projet réaliste. 

Les raisons d’un désintérêt. 

Les camerounais dans l’ensemble sont préoccupés par leur survie quotidienne.  Dans une société moderne de plus en plus stressante. Ils ne trouvent pas des réponses crédibles et efficaces   à leurs besoins immédiats. Ils sont  considérés comme du bétail  politique par des candidats qui ne les sollicitent que lors des campagnes électorales  uniquement pour leurs suffrages. Cette classe politique vieillissante est  coupée de la réalité. Toute chose qui peut être un motif de désintérêt car   à l’exception de quelques jeunes loups dont Kah Wallah,  Olivier Bilé, Anicet Ekané et bien d’autres, la classe politique camerounaise est  vieillissante.  Le statu quo  observé au sommet des partis politiques lors de la désignation  de leur candidat  explique le manque de sérieux que nos prétendants  à la fonction présidentielle pour y remédier, ils doivent organiser des primaires à l’issue desquelles le candidat à la présidentielle sera élu ce qui pourrait stimuler les électeurs.

Armand ougock   00237  70 14 83 54 

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Fingon Tralala sur le Box Office

Posté par cameroon24 le 13 octobre 2011

  L’artiste Humoriste comédien chanteur et désormais acteur de Cinéma donne un point de presse le Samedi 15 Octobre prochain au Snack Bar Restaurant le Frotambo à Douala en prélude à la projection officielle de son film intitulé « The message of God » qui sera en avant première dans les tous prochains jours à Douala Bercy suivi d’un grand concert musical ; un film d’ 1h 30mn tourné au Burkina  Faso et au Cameroun par des acteurs professionnels .

cameroon24.jpg Fingon Tralala monte donc d’un cran tout en proposant à ses nombreux fans du nouveau de meilleur mais aussi de grandiose .Toute la presse nationale et Internationale est vivement conviée .

Cameroon24.fr            steve seke  00237  74 84 87 88

 

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

présidentielle d’octobre 2011 : à l’attente des résultats

Posté par cameroon24 le 11 octobre 2011

Paul Biya Président sortant et candidat du Rdpc  bat le record des voix dans les différentes régions du pays et à l’Extérieur selon les tendances. Dimanche 09 octobre dernier au sortir du bureau de vote  à l’école publique de Bastos à Yaoundé accompagné de son épouse,  le président sortant paul Biya a acordé quelques minutes à la presse fortement présente à ses lieux .

popol.jpg   Voici l’intégralité de cet interview :

 Monsieur le candidat Paul BIYA, vous venez d’effectuer votre devoir de citoyen, est-ce qu’on peut avoir votre premier sentiment ?

D’abord, je voudrais féliciter les Camerounais, pour la bonne tenue dont ils ont fait preuve pendant toute la campagne électorale. Et, vous me permettrez de saisir cette occasion pour remercier les Camerounais de toutes les couches, de toutes les régions, de toutes les religions, qui m’ont invité à me représenter. C’est pour cela que je suis ici. Alors, aujourd’hui, c’est le jour décisif. Nous verrons, si nous continuerons avec vous, s’ils continueront avec un autre. Mais en tout cas, je souhaite bonne chance au Cameroun.

C’est le jour décisif Monsieur le Président de la République, avec pour la première fois ELECAM au centre de la manœuvre. Comment appréciez-vous son action ?

J’attends les rapports. Mais c’est un organisme jeune, il a beaucoup fait, il a fait une action positive. Mais, vous savez, on ne peut pas dire que la perfection soit de ce monde. Je demanderais simplement qu’on soit indulgent vis-à-vis des imperfections éventuelles.  Mais il n’y avait aucune volonté de fraude. Nous sommes pour la transparence, pour des élections libres, que les Camerounais choisissent librement qui doit conduire leur destinée.

Alors, vous-même Monsieur le Président, quel rapport avez-vous à ce cette élection, ce n’est pas une élection comme les précédentes que vous avez eues à affronter ?

Oh, c’est une élection présidentielle et là je me comporte en citoyen ; j’attends de voir qui sera élu. Je suis dans une position tout à fait comme celle de n’importe quel citoyen.

Merci Mr le Président et bonne chance.

Cameroon24

 

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

UNFPA PROMOTES THE TRAINING OF MID WIVES IN CAMEROON

Posté par cameroon24 le 7 octobre 2011

For 10 days in yaounde, at the catholic institute of sciences, some 46 participants have been schooled on practical modalities to put in place in the domain of mid wivery.

unfpa.jpg In fact, according to the report from the united nations population fund(unfpa),in cameroon every 2 hours, a woman dies due to some complications related to birth. Thus, the training of mid wives constitutes a major factor to fight against the death of the mother and babies in such cases.

 The yaounde come together that assembled some representatives of both public and private schools of eight regional headquaters of cameroon was a breach for the acquisition of competencies for the training of other counterparts, according to professor ROBERT LEKE, coordinator of the seminar that closed doors this wednesday 05 october 2011,under the auspices of public health minister, Mr ANDRE MAMA FOUDA. From the minister’s address, the seminar that ended could be described fruitful and productive judging the type of records atributed to the participants present. Meantime, Mr ALAIN SIBENALER, representative of the UNFPA in cameroon outlined the fact that the workshop was a great opportunity to upgrade the skills of the mid wives who are out to save lives of mothers and babies there by reducing the scourge of maternal and infant mortality.Most remarkable, were the words of Mr SIBENALER who underscred that i quote: »your work is just starting ». 

The closing ceremony of this seminar equally paved the way to the donation of some didactic materials to four schols of mid wives, notably those of the Centre, East,North,North west regions of the country.The equipments worth 50 millions CFA Francs persay 103273US dollars  enters within the frame work of a vast campaign of the UNFPA to boost the health. sector.

La redaction   00237 97 32 09 80

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Le Collectif des organisations syndicales des travailleurs et acteurs de l’économie informelle ( COSTAEI ) Face aux medias .

Posté par cameroon24 le 7 octobre 2011

C’est ce jeudi 06 octobre 2011 à Yaounde au quartier biyem assi que les membres du collectif des organisations syndicales travailleurs et acteurs de l’économie informelle du Cameroun était face a la presse pour faire part des leurs préoccupations contenues dans le cahier de charges.


C’est devant une pliade de journalistes de la presse publique et privée que Mr Boris Boniface Mbah, sécretaire permanent de ce syndicat et Mme Antoinette Ekouan coordonnatrice ont pu echangé durant 40minutes autour de leurs activités et préoccupations; Parmi lesquelles: le long processus engagé depuis prés de six mois, en vue d’emmener les différents candidats à la presidentielle de 2011, à prendre en compte les problémes de la classe ouvrière, préoccupations contenues dans le cahier de charges; Au cours de ce processus fastidieux, il en ressort que sur les 23 candidats certains ont repondu favorablement et d’autres ont emis des reserves.

Les membres du COSTAEI qui ont repondu aux sept questions posées par la presse ont egalement denoncé les points suivants: la récente attaque armée sur le pont du Wouri à Douala,toute tentative de récupération de cet acte par des manipulateurs de tous bords qui chercheraient à attiser la situation et appelent tous les travailleurs camerounais à se mobiliser comme un seul home pour barrer la voie aux fauteurs de trouble afin que soit présevée la paix,demandent avec insistance à ces travailleurs de saisir le syndicat tout acte susceptible de porter atteinte à leur sécurité et par la suite ont félicité le Gouvernement de la république pour toutes les mésures qui ont été déployées en temps réel pour mettre hors d’état de nuire les acteurs de la destabilisations at la manipulation.

Elise Kenimbeni   00237   97 32 09 80

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Steve Jobs : le Genie d’APPLE est mort

Posté par cameroon24 le 6 octobre 2011

 

iphone.jpg Seulement 24 heures après la keynote de Tim Cook et l’annonce controversée de l’iPhone 4S, Apple annonce la mort de Steve Jobs. La firme de Cupertino a remplacé mercredi en fin de soirée (heure de San Francisco) sa page d’accueil par un portrait de Steve Jobs accompagné du texte « Steve Jobs, 1955-2011″.

 

Sa mort provoque un raz de marée sur le web. Les compteurs de Google Trends, qui suit le nombre de requêtes envoyées, s’affolent .

C’est une figure emblématique de la Silicon Valley qui s’éteint. »Apple a perdu un génie visionnaire et créatif, et le monde a perdu un être humain exceptionnel. Ceux qui ont eu la chance de connaitre Steve et de travailler avec lui ont perdu un ami cher ainsi qu’un mentor. Steve quitte une société que lui seul aurait pu construire, et son esprit sera à jamais le fondement d’Apple. », c’est ainsi qu’Apple rend hommage à son co-fondateur. L’homme sans qui les produits Apple ne seraient sans doute pas ce qu’ils sont aujourd’hui, est décédé à l’âge de 56 ans à la suite d’une longue bataille contre le cancer du pancréas.

Steve Jobs avait quitté son poste de directeur général du groupe le 25 août dernier. En congé maladie depuis janvier, le second en deux ans, et après avoir guéri d’un cancer du pancréas en 2004, il avait démissionné devant ses problèmes de santé récurrents. La firme à la pomme avait nommé Tim Cook pour le remplacer, Steve Jobs devenant président du conseil d’administration. Tim Cook se retrouve désormais seul aux commandes sans le précieux soutien du visionnaire d’Apple.

Une pluie d’hommages s’est declenchée peu après l’annonce de cette nouvelle . Tim Cook, Steve Wozniak (co-fondateur d’Apple et ami de Steve Jobs), Mark Zuckerberg (Facebook), Bill Gates (Microsoft) ou encore Barck Obama sont les premiers d’une longue liste à venir.

Le figaro

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Madame YOUSSOUF née HADJIDJA ALIM Ministre de l’Education de Base : « portrait croisé d’une femme de cœur et d’action »

Posté par cameroon24 le 6 octobre 2011

Infirmière de formation, cette native de Garoua est une des personnalités du gouvernement de Philémon yang les plus diluées. Originaire du Nord, région natale de l’ancien président du Cameroun, cette infirmière a dû passer par l’ENAM (Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature) pour se faire une carrière administrative.

ministre.jpgSa passion pour les affaires sociales l’a confiné pendant longtemps dans les recoins du ministère de la promotion de la femme et de la famille. Après une longue carrière administrative, cette jeune dame issue d’une prestigieuse famille musulmane celle de HAMMADOU ALIM tout premier ambassadeur du Cameroun en Arabie saoudite, a courageusement suivi les traces de son papa de ministre. En bravant les tabous culturels de sa région en réussissant l’exploit de se frayer une place dans la liste conduite par ALIOUM Fadil.

Députée du RDPC de la circonscription Bénoué –Est, celle que la presse nationale présente comme la « filleule » de YAOU AÏSSATOU » voire de MARAFA HAMIDOU YAYA a su se faire un nom et une étiquette dans une zone où la présence féminine est rare en politique elle est une des rares femmes élue députée dans la partie septentrionale du pays. Chose remarquable dans un pays où l’approche genre commence à peine à avoir des effets.

Dynamique et entreprenante, elle est projetée sur le devant de la scène médiatique lorsque le chef de l’état lui confie les rênes du délicat ministère de l‘éducation de Base. Dont les activités sont appelés à se décentraliser. Elle ne séduit qu’avec les mots, son cœur, et ses actions.

Consécration

Sa désignation récente comme membre titulaire du comité central du RDPC dans une période cruciale d’élection présidentielle précédée du 3e congrès ordinaire ô combien historique du parti au pouvoir est surplombée par un contexte particulier. Les manifestations des rues arabes ne plaident pas en faveur des régimes de longue durée dont fait partie celui du RDPC. Sur le plan national, la montée en puissance de jeunes loups aux dents longues en politique dont fait partie Youssouf HADJIDJA ALIM constitue un test pour la néo membre du comité central sera jugée à coup sûr sur le terrain.

L’élection présidentielle en cours  est un véritable test pour cette dame de cœur qui s’investit énormément dans les actions caritatives. Certainement qu’en politicienne avisée et expérimentée, elle saura tirer son épingle du jeu et saura faire preuve d’efficacité, de pugnacité pour sortir de la discrétion qui la caractérise. Pour jouer un rôle de catalyseur dans une région acquise à l’ancien chef de l’état et dont les aînés doit passer le témoin. Son rôle sera celui d’assurer la victoire de son champion de président, de rendre légitime les résultats. En tout cas, en qualité de lieutenant de Biya elle a des arguments solides à faire valoir. Elle est sur les starting-blocks nous la jugerons au jour de la proclamation des résultats. Celle qui est, par ailleurs présidente de coordination départementale de cette campagne du RDPC pour la Bénoué a promis de mobilier les militants pour plébiscite de Paul Biya le 09 octobre prochain.

la rédaction .

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Le Système des Nations unies en alerte face au préavis de grève annoncé par les syndicats des transports du secteur routier du Cameroun à compter du 12 septembre 2011.

Posté par cameroon24 le 1 octobre 2011

 Le Démenti  s’est fait ce samedi 01 octobre à 19h30mn  par le président de cette Association Mr pierre Nyemeck et ses confrères  au Djeuga palace de Yaoundé.

Quelques médias de la cité capitale étaient présents pour suivre la déclaration faite par les leaders des syndicats des transporteurs routiers du Cameroun  suite au message de mise en garde donné par le département de sécurité du système des nations unies au Cameroun.

Voici l’intégralité de la déclaration :

   photo14.jpg

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Présidentielles 2011 : les acteurs du secteur transport prônent la paix.

Posté par cameroon24 le 1 octobre 2011

L’ATRAPAD, (Association des Acteurs du Transport pour la Paix et le Développement)  a évoqué  sa position sur le déroulement de la campagne électorale au Cameroun.

syndicat.jpg C’est la quintessence du discours du président de cette Association M Pierre Nyemeck tenu au cours d’un point de presse donné le 30 septembre dernier  à l’hotel Djeuga Palace de Yaoundé

S’inspirant des émeutes de février 2008 dont le point de départ fût une revendication des taximen et autres transporteurs, liée à la hausse du prix du carburant, l’ATRAPAD sous la conduite de son président général M Pierre Nyemeck a tenu à clarifier sa position et se démarquer des manipulations dont les transporteurs sont victimes.

Le contexte international  du printemps arabe et de manifestations dans le moyen orient pourrait servir de prétexte  et aux manipulateurs de tout bord et inspire certains compatriotes assoiffés de  pouvoir.

Cette psychose,  fortement amplifiée par les médias internationaux et quelques  diplomates tapis dans l’ombre peut être préjudiciable aux acquis de notre société dont il faut plutôt envisager l’avenir dans la paix et la stabilité. «  Fort de cela, le président Nyemeck indique que  le bureau directeur de  l’ATRAPAD et tous les membres, s’engagent à travers des actions citoyennes  à préserver les acquis  sociaux, économiques et politiques du développement qui font de notre pays une référence en Afrique. En contrecarrant dans la limite de leurs possibilités toute tentative de manipulation des transporteurs qui constitue un maillon sensible de notre économie. Il est impérieux que nous contribuons à la préservation de la paix acquise au prix de multiples sacrifices ».

Le plan d’action pour la réussite de cette opération passe par la mise en place d’un instrument civil d’appui aux forces de l’ordre et de défense. Par l’organisation des meetings populaires de sensibilisation de la base et des défilés motorisés.

                                                         

les motivations ?

Elles sont simples. Elles viennent de ce que nous avons observé au printemps arabe, au moyen orient. S’il y’a des critiques il faut trouver un cadre sain pour discuter et aboutir à des solutions qui construisent. Ne cherchons pas à détruire ce que nous avons construit. Projetons tout dans le futur. Les camerounais ont l’amour de leur pays ils veulent construire regardez comment ils se sont mobilisés pour l’emprunt obligataire.

 

 la base vous suivra t’elle?

 C’est la base qui nous pousse dans le bureau à médiatiser notre action. Elle ne peut pas nous lâcher. Nous nous mobilisons avec nos propres ressources. Certains opérateurs soucieux du développement de notre pays sont prêts à nous aider. Par ce qu’en réalité, aucune entreprise ne peut être fière de voir ses investissements partir en fumée.

le plan d’action ?

 Notre plan d’action  consiste d’abord dans un premier temps la sensibilisation des acteurs du secteur transport, qui ne sont pas des militaires ni des va t’en guerre. Ils ont un rôle citoyen de vigilance et de patriotes. Ils vont coopérer avec la police et les forces de défense pour ne pas perdre leurs biens. Nous bénéficierons de la collaboration  des chefs de quartier des call boxeurs, des barmen. Nous mettront en place une procédure de sécurisation qui nous permettre de dénicher les braqueurs qui utilisent les moyens de transport pour aller opérer.

Nous n’avons pas un candidat nous oeuvrons pour l’ensemble des camerounais. Quand il y’a des émeutes les transporteurs sont les premières victimes.  Nous mettons à la disposition du public les numéros suivants : 78 31 44 45 96 51 66 10  nous négocions pour que camtel  nous offre un numéro vert.

 La rédaction .  00237     70148354   74 84 87 88

 

 

 

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Présidentielles 2011 : L’ O N G « More Women in Politics » Monte au créneau

Posté par cameroon24 le 30 septembre 2011

Pour le  Dr Justine Diffo Tchunkam, Présidente de cette ONG,  les femmes doivent montrer la voie aux candidats de l’élection présidentielle 2011.

cameroon245.jpgLa salle du cercle municipal de la communauté urbaine de Yaoundé était pleine le 22 septembre dernier. Venues  des différents coins de la région du centre, les femmes se sont exprimées d’une seule voix pour marquer leur soutien à la démocratie par un vote inclusif. Cette cérémonie marquait le début de la campagne nationale de sensibilisation des femmes faite par l’ONG (organisation non gouvernementale) « More Women in Politics »qui est allée tour à tour à douala, Bafoussam, Bamenda, Ebolowa et se rendra à Garoua le 06 octobre prochain.


Après la prière pour la paix dite par Mgr, Justin Mbédébé, Eyébé, le Dr,  Justine Diffo  Tchunkam a expliqué les objectifs et les actions  de l ONG dont elle est la coordonatrice nationale et qui a la lourde responsabilité d’éduquer les femmes en politique. Zéro abstention, c’est le slogan scandé en chœur par de nombreuses  femmes. « More women in politics » travaille en partenariat avec le MINPROF (ministère de la promotion de la femme et de la famille) et bénéficie de l’aide de l’ONU femmes.  Par son action, elle veut aider les femmes à consolider leur poids démocratique en les invitant à aller voter. La crédibilité d’une élection dépend de son taux de participation a martelé madame Justine Diffo Tchunkam car la voix de la femme c’est la voie de la démocratie. Opération de charme et de séduction réussie et dénommée « one women, one vote ». Son objectif majeur reste l’atteinte de la parité aussi bien au sommet de l’état, que dans les administrations publiques. Les chiffres montrent que l’approche genre (OMD 3) est loin d’être réalisée au Cameroun dans les conditions actuelles. « More women in politics » fait de la participation des femmes au vote et de l’investissement sur la parité son cheval de bataille. Car aucun pays ne peut véritablement parler d’émergence démocratique sans promouvoir l’égalité de sexe qui est un droit humain fondamental.

 La coordonnatrice de « More Women in Politics » s’est par la suite adressée aux candidats à l’élection présidentielle  2011 en leur demandant de convertir le poids  et le crédit social des femmes en dividendes sociopolitiques et économiques. Dans l’optique de l’émergence du Cameroun à l’horizon 2035.
Elle leur a demandé d’inscrire dans leurs  programmes  l’alternance au sommet de l’état et à la tête des entreprises, de respecter le plancher de 30% de ministères dirigés par les femmes. Celui de 50% sur les 30% des membres de sénat nommés par le chef de l’état.


Entre l’adoption d’une législation imposant aux partis politiques un minimum de 30% de femmes sur les listes électorales à chaque élection, et  le plan de mise sur pied d’un plan national de pénibilité, du travail des femmes, la création d’un observatoire national a retenu de l’égalité des genre pour un pays qui compte une population féminine estimé à 52% et 60% d’électrices,  a également retenu l’attention.
 Longue vie à cette ONG qui a la chance d’avoir à sa tête une femme aussi dynamique et pro active qui a une vision plus juste et équitable de la société camerounaise dans laquelle les hommes et les femmes participeront équitablement au développement. « Le 09 octobre prochain zéro abstention »


Armand Ougock  00237  70 14 83 54

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

123456...9
 

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres