Le ministère de l’éducation de base en Guerre contre la corruption en milieu scolaire

Posté par cameroon24 le 18 novembre 2011

La salle de conférence du ministère de l’éducation de base abritera le 17 novembre prochain un séminaire atelier de 2 jours sur la  corruption en milieu scolaire ;

youssuf.jpg  l’occasion pour la patronne de ce département ministériel de sensibiliser davantage ses collaborateurs enseignants sur l’éternel problème de corruption dans ce milieu si fragile , objectif mettre fin à ses mauvaises habitudes qui freinent et gangrènent inéluctablement le système éducatif dans notre pays.

Cameroon24.       steve seke   00237   74 84 87 88

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Les Directeurs généraux des organismes nationaux de normalisation des pays francophones africains en conclave dans la capitale Camerounaise.

Posté par cameroon24 le 16 novembre 2011

C’est à travers un Forum ouvert le 14 novembre dernier à l’hôtel Hilton de Yaoundé

anor1.jpgiso.jpg   Organisé conjointement par L’ANOR et l’organisation internationale de normalisation  I S O. sous le haut patronage du premier ministre chef du gouvernement. Ses assisses qui se dérouleront pendant 3 jours auront pour centre d’intérêt la mise en réseau d’expériences et de partage d’informations entre les organismes nationaux de normalisation des pays africains francophones ; être mieux outillé en matière de normalisation ; utilisé un même langage un référencement commun adapté dans l’optique de tirer profit des opportunités y afférents dans le souci de protéger la santé et la sécurité des populations dans tous les actes de la vie courante sur la préservation de l’environnement et la bonne gouvernance .

Présidé par le Ministre Badel Ndanga Ndinga de l’industrie des mines et du développement technologique représentant en lieu et place du premier Ministre empêché et la présence forte remarquable des membres du gouvernement les leaders des associations des consommateurs des participants venus des 15 pays d’Afrique francophones  et l’hôte du jour le secrétaire général de l’organisation internationale de normalisation Mr ROB STEELE qui a ainsi souligné dans son allocution de circonstance  l’importance de la standardisation et de la sensibilisation sur le respect des normes dans nos différents pays ; en outre la normalisation est un processus par lequel les normes sont établies et fournies aux parties prenantes ainsi que les informations sur la norme ainsi tous types de normes sont concernés : les produits ; le processus et les systèmes ; la norme étant un document consensuel dans un secteur d’activité donné ; fournir les bases à la réglementation technique ; clarifier  harmoniser et établir le niveau de qualité de sécurité des produits et services pratiques tout en facilitant les échanges commerciaux tant sur le plan local et international en créant un climat de confiance chez le consommateur .

  Steve seke                00237  74 84 87 88

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Emmanuel Etoundi OYONO : « Un Zorro à la tête de la Maetur» Portrait croisé d’un homme de coeur et d’action

Posté par cameroon24 le 14 novembre 2011

Le RDPC a misé sur Etoundi Oyono dans le Nyong et So’o pour faire réélire le président Paul biya.

etoundio.gif   Emmanuel Etoundi Oyono de son surnom « Sarkozy », Directeur Général de la Mateur (mission d’aménagement et d’équipement des terrains urbains et ruraux) depuis février 2008 est un homme au parcours exemplaire et admirable qui devrait inspirer beaucoup de jeunes et de managers. C’est Un homme qui milite pour la cause des démunis. La modestie est sa qualité première a fait de lui un homme abordable et à la sollicitude incommensurable. Administrateur civil principal aux initiatives managériales hors pair, c’est son passage au PAD qui a dévoilé ses qualités dans une entreprise au bord du gouffre.

Jouissant d’une solide réputation de gestionnaire rigoureux, il a su redonné vie au PAD (port autonome de douala) où il est arrivé en 2005. A la surprise générale de ceux qui le présentaient comme étranger à l’environnement portuaire il a réussi avec maestria à éradiquer le système mafieux qui y régnait et qui comme un ver avait fini par ronger le fruit à travers des les transbordements en haute mer, l’existence des entrepôts fictifs, des trafics de toutes sortes, et surtout la multiplicité des contrôles fictifs.

L’éthique de bonne gouvernance qui caractérise l’homme lui a valu les félicitations du chef de l’Etat en personne sur le plateau de France 24 le 30 octobre 2007.

Exemplarité

Agé de 60 ans, le nouveau membre titulaire désigné du comité central du parti au pouvoir (RDPC) est originaire de Mbalmayo dans le Nyong et so’o. Les économistes, la presse et les observateurs sont unanimes er reconnaissent en lui un travailleur acharné, amoureux de résultats positifs, de l’excellence, et de la perfection.

Partout où il lui est arrivé de servir l’état, comme à la SRC (la société de recouvrement des créances) son bilan a affiché positif au bout de douze (12) ans ici, il a pu récupérer des centaines de créances dues de l’état « j’ai hérité de sept établissements dont l’ensemble des engagements compromis était estimé à 547 milliards dont 276 jugés totalement irrécouvrables…aujourd’hui les créances des banques liquidées ont toutes été payées ».  C’est en ces termes que s’exprimait celui que la presse appelle affectueusement « Sarkozy » en 2001 dans les colonnes de nos confrères de Jeune Afrique

 Ses actions n’ont pas toujours été vues d’un bon œil par ses amis ou ses adversaires politiques habitués des détournements de deniers publics. C’est ce qui justifiera que « sarko » n’a pas résidé longtemps à Douala lors de son passage au PAD et de se mettre sous protection policière.

Ascension politique

Lauréat du prix manager des managers de l’année 2009, ce n’est pas un fait de hasard qu’Emmanuel Etoundi Oyono fait son entrée au comité central du RDPC. Il a largement mérité la confiance que le président national du RDPC et les instances dirigeantes du parti des flammes portent sur sa modeste personne. Altruiste, et désintéressé, il s’investit beaucoup dans le social. En effet il est courant de le voir s’occuper des charges sociales des personnes inconnues et dans le besoin car pense t il « quand dieu vous a donné, il faut retourner l’ascenseur » ses plus proches collaborateurs n’en disent que du bien et lui souhaitent une ascension fulgurante vers encore plus de sommets.  Le RDPC   a su tirer profit de cet atout altruiste d’un de ses lieutenants lors des dernières échéances électorales dans le NYONG et So’o.  Car grâce à sa pugnacité, le président Paul biya a été réélu avec un score magistral

Cameroon24.     la redaction     00237 70 14 83 54    74 84 87 88



 

 

 

 

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Football : les éliminatoires de la Coupe du Monde Brasil 2014 ont démmarré !

Posté par cameroon24 le 12 novembre 2011

C’est parti. Le marathon des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 débute ce vendredi avec les matches du tour préliminaire. Douze rencontres avaient été programmées mais une n’aura pas lieu, l’île Maurice ayant finalement renoncé. Ce qui fait l’affaire du Liberia qui accède directement au second des trois tours de qualification.

coupdumonde.png  La Coupe du monde 2014,  commence maintenant ! Ce week-end a lieu le tour préliminaires des éliminatoires du Mondial brésilien pour le continent africain. Sans l’île Maurice, qui a déjà déclaré forfait pour des raisons financières. Mais avec le Togo et la RDC, grands favoris de ce tour.

 

- Le programme complet (matches aller) :

Sao Tomé e Principe – Congo11/11/2011 à Sao Tome Comores – Mozambique 11/11/2011 à Mitsamiouli Erythrée – Rwanda 11/11/2011 à Asmara
Tchad – Tanzanie 11/11/2011 à N’Djamena
Guinée Équatoriale – Madagascar 11/11/2011 à Malabo
Guinée-Bissau – Togo 11/11/2011 à Bissau
Seychelles – Kenya 11/11/2011 à Roche Caiman
Swaziland – RD Congo 11/11/2011 à Lobamba
Lesotho – Burundi 11/11/2011 à Maseru

Somalie – Ethiopie 12/11/2011 à Djibouti

- Le programme complet (matches retour) :

Madagascar – Guinée équatoriale 15/11/2011 à Antananarivo
Burundi – Lesotho15/11/2011 à Bujumbura
Rwanda – Erythrée 15/11/2011 à Kigali
Togo – Guinée-Bissau15/11/2011 à Lome
RD Congo – Swaziland 15/11/2011 à Kinshasa
Tanzanie – Tchad 15/11/2011 à Dar Es Salaam
Kenya – Seychelles 15/11/2011 à Nairobi
Mozambique – Comores 15/11/2011 à Maputo
Namibie – Djibouti 15/11/2011 à Windhoek

Ethiopie – Somalie 16/11/2011 à Addis Abeba

(Le vainqueur de chaque double confrontation est qualifié pour la phase de groupe)

- Second tour (du 1er juin 2012 au 10 septembre 2013

Groupe A
Vainqueur Somalie-Ethiopie
Centrafrique
Botswana
Afrique du Sud

Groupe B
Vainqueur Guinée équatoriale-Madagascar
Sierra Leone
Cape Vert
Tunisie

Groupe C
Vainqueur Tchad-Tanzanie
Gambie
Maroc
Côte d’Ivoire

Groupe D
Vainqueur Lesotho-Burundi
Soudan
Zambie
Ghana

Groupe E
Vainqueur Sao Tome-Congo
Niger
Gabon
Burkina Faso

Groupe F
Vainqueur Djibouti-Namibie
Vainqueur Seychelles-Kenya
Malawi
Nigeria

Groupe G
Vainqueur Comores-Mozambique
Zimbabwe
Guinée
Egypte

Groupe H
Vainqueur Erythrée-Rwanda
Bénin
Mali
Algérie

Groupe I
Vainqueur Swaziland-RD Congo
Vainqueur Guinée Bissau-Togo
Libye
Cameroun

Groupe J
Liberia
Angola
Ouganda
Sénégal

- Troisième tour (11-15 octobre, 15-19 novembre 2013)

Cameroon24 .

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Loby :Madame Foning bloque les journalistes de Canal 2 au Mexique pour une histoire de corruption …..

Posté par cameroon24 le 10 novembre 2011

Voilà, je suis chez moi à Mexico City, au Mexique, je travaille. Il est 17 heures. Un Camerounais qui s’occupe des associations des camerounais, André Soh m’appelle et me dit que Françoise Foning souhaiterait me rencontrer, venue à Mexico dans le cadre d’une rencontre des femmes d’affaires. Je t’informe, Patrice Nganang, et j’informe Koulsy Lamko, mon hôte. Tu me dis, ok, et Koulsy me dit d’être prudent et méfiant. Je rencontre Madame Foning : devant les gens, elle m’accuse de vouloir tuer les gens au Cameroun, .….

foning.jpg      Elle demande qu’on cause. Je dis que je préfère parler devant les Camerounais présent. Elle dit qu’elle voudrait causer à huis-clos, je lui dis que je préfère causer ici devant tout le monde. Devant témoins, elle m’a dit : ‘Teyou, on t’avait condamné pour deux millions. Tu as trouvé des amis qui ont payé. Je vais te donner deux millions de FCFA ici même.’ Je lui ai dit non, elle s’est ressaisie. Elle était prête à sortir cet argent là devant les gens. Je lui ai dit non. Je lui ai dit que je sors d’une histoire où j’ai perdu un enfant, et elle s’est ressaisie. Elle a sorti une motion de soutien, et les Camerounais du Mexique ont signé. Tout le monde a signé, et moi je n’ai pas signé. Elle m’a parlé de la première dame, me dit que c’est sa fille, etc. Je lui ai dit qu’elle a suivi tout ce qui s’est passé, et lui dis que j’ai reçu beaucoup de coups, et lui dis que ce n’est pas la peine de discuter en long et en large. Que ce que je reproche à Biya est qu’il travaille contre l’intérêt des Camerounais. Elle dit que Barack Obama ne lui a pas envoyé des félicitations et c’est à cause de nous, etc.

Elle a cette inquiétude devant tout le monde. Je lui dis que c’est un autre domaine. Je lui dis que Biya sait qu’il y a des Camerounais qui sont prêts à se sacrifier pour que le pays sorte de la situation dans laquelle il se trouve. S’il est disposé, il doit tendre la main à ces Camerounais-là. Je suis choqué qu’il y ait des Camerounais très formés à l’extérieur, en Allemagne, etc., et que j’ai rencontrés, et qui sont exclus. Elle me demande de l’accompagner à l’hôtel. On y va. Nous sommes quatre dans la 4/4 de luxe. On va à Hilton qui est au Centre ville. Quand on arrive au Hilton, étant toujours avec les Camerounais. Tout acte que je posais était en public. On arrive jusque dans sa suite. Nous sommes quatre, mais y sommes joints par un prêtre et plus elle, six personnes. On entre dans la chambre et devant témoin, elle insiste au moins cinq fois : ‘pardon, mon fils, je veux te parler seul à seul.’ Sur une grande insistance, je lui dis, ok. Les gens sont donc sortis, je suis reste dans la chambre d’hôtel seul à deux : de 21 à 22 heures. Quand je reste seul avec elle dans la chambre, elle me dit : Teyou, tu penses que je peux te donner combien ?’ On parle donc d’argent. Combien pour dédommager tous les tracas que tu as eus. Je lui dis : ‘Maman premièrement, si nous étions dans un état de droit, je porterai plainte, et serai dédommagé. Mais ne pensez pas que le dédommagement va compromettre l’action politique.’ Pendant que je cause avec elle, ça tourne autour de l’argent. Elle s’est excusée pour le bar, et a proposé de me donner dix millions de FCFA. Je lui ai dit que pour aboutir à la réparation du préjudice subi, il y a d’abord un préalable. Le dédommagement ne peut venir que d’un acte public car j’ai subi un préjudice public. Je souhaiterai donc que le traitement de mon dossier soit public. Je lui ai dit que je ne souhaite pas que l’Etat me dédommage en se cachant.

Correspondance à Mexico city   Compte-rendu écrit par Patrice Nganang, approuvé par Bertrand Teyou.

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Cameroun : Qui a vraiment tué jules Koum Koum ?

Posté par cameroon24 le 10 novembre 2011

Le chef de l’Etat a instruit une enquête pour élucider les circonstances de l’accident de circulation qui a causé la mort le 04 novembre, du correspondant au Cameroun de Reporter sans frontières

koum.jpg  Cette annonce est contenue dans un communiqué publié le 08 novembre par le ministre de la Communication. Issa Tchiroma qui est par ailleurs porte-parole du gouvernement indique que le président de la République, « mis au courant de cette triste nouvelle (…) associe sa compassion à celle des professionnels des médias et a fait mettre à la disposition de la famille éprouvée une assistance matérielle en vue de l’organisation des obsèques du défunt  ».

Le communiqué du Mincom précise que « des enquêtes appropriées ont été ouvertes pour déterminer les causes exactes de cet accident tragique ». Une réponse là, aux rumeurs naissantes sur un probable assassinat de celui qui était aussi directeur de publication de Le Jeune Observateur.

L’hebdomadaire La Météo par exemple dans sa parution de ce 08 novembre a titré à sa Une, « Règlement de compte : Le film de l’assassinat du journaliste Jules Koum Koum ». Dans cet article, le tabloïde écrit que l’accident survenu vendredi dernier et qui a couté la vie au journaliste Jules Koum Koum est tout simplement un assassinat déguisé, au regard des combats que menait le représentant de Reporters sans frontières au Cameroun. Le dernier en date concerne les révélations faites sur la fortune de Edgard Alain Mebe Ngo’o, le ministre de la Défense. Révélations qui lui avaient valu une convocation à la Commission nationale anti corruption (Conac). Ces derniers temps, Koum Koum, souligne La Météo, recevait des menaces de mort et des appels anonymes.

Dans le même sens, l’Association camerounaise des éditeurs de presse, par l’entremise de son président Amougou Belinga, a rendu public le 07 novembre dernier un communiqué dans lequel elle exige la mise sur pied « immédiatement » d’une commission d’enquête à laquelle elle devra être associée, ceci précise-t-elle, pour faire toute la lumière sur les « circonstances floues et tragiques » de cet accident.

Le gouvernement, qui fait encore face aux critiques de certaines puissances occidentales sur l’organisation de la dernière élection présidentielle, veut à travers cet acte, démontrer sa bonne volonté et s’éviter une autre querelle qui ne ferait que salir l’image du Cameroun à l’extérieur.

Steve seke .                             00237    74 84 87 88

 

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Libye : Apres la mort de Kadhafi des centaines de combattants libyens réclament le paiement de leur salaire auprès du CNT

Posté par cameroon24 le 8 novembre 2011

Des centaines de combattants libyens ont protesté samedi 06 novembre dernier devant un hôtel, dans la capitale Tripoli, réclamant le paiement de leur salaire auprès du Conseil national de transition (CNT), actuellement au pouvoir en Libye.

 lybie.jpg

Les combattants du CNT, qui n’ont pas été payés depuis qu’ils ont pris les armes en mars dernier, se sont rassemblés devant l’hôtel Radisson Blu où se trouve le bureau d’Ali Tarhouni, chef du pétrole et des finances au sein du CNT. Des coups de feu sporadiques ont retenti au cours de la manifestation.

« Avec l’approche de la fête musulmane de l’Aïd El-Kébir, nous avons besoin d’argent pour acheter de la nourriture pour notre famille. Les prix de l’alimentation ont fortement augmenté par rapport à la même période l’an dernier », a déclaré Ahmed Hamaza, un combattant du CNT.

Camer be.

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

PRODUCTION DES LIVRES : Du simple papier au numérique un Camerounais innove

Posté par cameroon24 le 8 novembre 2011

Il s’agit de Joe DOUXON qui vient de rendre public l’œuvre intitulée « Bague de la mort » avec le concours des Etats Unis d’Amérique à travers le programme US-501C3 RA-HUMANITARIAN PROGRAM de RA-NECOM TV-PHONE piloté sur le plan mondial par madame Caroline HOTH de nationalité américaine.   

book.gif Ce système mis en place entre dans le cadre des innovations majeures en matière des technologies de l’information et de la communication. Le monde étant essentiellement numérique et électronique, il est question par le biais de l’e-book de simplifier la vie au lecteur.

Plus besoin d’emporter des tas de livres en de voyage par exemple. De l’avis de Joe DOUXON représentant résidant de RA-NECOM CAMEROUN et auteur de l’ouvrage électronique évoqué plus haut  « la promotion de cette nouvelle trouvaille est en marche depuis 2008 au niveau de la vente en ligne. La particularité réside dans l’introduction d’un livre ou d’un roman dans un téléphone SMART PHONE.

 C’est un concept tout à fait original. »  pour la précision, notre compatriote est le troisième auteur de la catégoriel dans le monde après deux américains. « C’est un très grand honneur et une belle façon pour les producteurs à travers REMEMBER AFRICA d’introduire ce système dans les mentalités des uns et des autres. C’est une grande fenêtre et belle opportunité pour les autres artistes écrivains dans le monde entier. » A propos du livre « Bague de la mort », l’auteur met en, relief la question de l’argent facile et de la paresse de la part d’une jeune dame qui passe par des manœuvres mystiques pour parvenir à ses fins ; mais au bout du compte est rattrapée par ses frasques.   

 L’e-book est le livre électronique. Il télécharge les textes directement du web. Il est équipé d’une mémoire qui lui permet de stocker une bibliothèque entière. Il permet aussi de prendre des notes dans la marge.  Il est question dans ce système de rassembler tous les livres en un seul. Les « e-book », fruits du croisement entre le livre et l’Internet  se présentent comme l’un des enjeux commerciaux des années à venir.  D’après Françoise Benhamou , Professeur d’économie à Paris-XIII « Les débats vont bon train sur le livre électronique et on le comprend. Tous les éditeurs sont sur le pont. Les libraires, que l’on croyait rétifs à la question, se sont mis au travail pour proposer des sites de téléchargement et continuer de remplir leur mission de passeurs dans un univers dématérialisé. Mais ne l’oublions pas. E-book ou livre papier, l’avenir du livre, ce sera celui de la lecture. Or deux études, la première menée aux Etats-Unis, et la seconde en France, montrent que celle-ci est en recul, du moins sous ses formes traditionnelles.

Roméo tchamaleu .                      00237 75 67 63 53                                    

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Le Monde compte depuis le 31 octobre 2011 : 7 milliards d’habitants

Posté par cameroon24 le 1 novembre 2011

Le représentant du système des nations unies au Cameroun a fait le point sur le nombre d’habitants de la terre à cette occasion .

peuple.jpg     La date du 31 octobre 2011 est symbolique. Elle a été choisie par les nations unies pour marquer un évènement majeur. Celui de l’atteinte du cap de 7 milliards de personnes sur la terre.  L’accroissement de la  population mondiale met en exergue un paradoxe. En effet, de manière générale, les femmes accouchent moins que dans les années 1960 pourtant, notre monde ne cesse de croître. Les personnes de part le monde sont à la fois plus jeunes et plus vieilles. Les pays pauvres sont ceux dans lesquels l’on retrouve une forte fécondité notamment en Afrique et en Asie et à ce sujet, le rapport 2011  jette un pavé dans la mare en explorant les différents paradoxes et défis  réels qui se posent et qu’il faut relever dans un monde de 7 milliards de personnes. Si pour les uns, on note une forte demande de la main d’œuvre dont la pénurie menace fortement les économies, chez d’autres, ceux du sud, le chômage est vertigineux. Conséquence les habitants du sud en quête de meilleurs conditions de vie et désireux d’émigrer voient se fermer les unes après les autres, des frontières infranchissables. Le taux élevé de fécondité dans les pays du sud freine les efforts de développement et perpétue la pauvreté.

Démographie

Le rapport 2011 est essentiellement basé sur des recherches faites dans neufs pays. Chine, Egypte, Ethiopie, ex-République Yougoslave de Macédoine, Finlande, Mexique, Mozambique et Nigéria. Globalement, les gens de ces pays pris qui s’expriment sur leur existence et leurs conditions de travail, sur des problèmes spécifiques comme l’urbanisation, l’accroissement, l’espérance de vie forment un collage des différentes expériences, aspirations et priorités humaines qui illustrent parfaitement les tendances en matière de population de notre planète. La raison profonde qui explique l’accroissement de la population malgré la baisse enregistrée du taux de fécondité est l’allongement de l’espérance de vie par l’amélioration des conditions générales de santé. De manière générale, perçue à l’échelle mondiale, l’espérance de vie est passée de 48 ans à la naissance dans les années 1950 à environ 68 ans durant la première décennie du siècle. La mortalité infantile quand ç elle qui était de 133 décès pour 1000 naissances durant les années 1950 a chuté pour se situer à 46 pour 1000 durant la période 2005-2010. Les campagnes de vaccinations largement médiatisées ont aussi largement  réduit la prévalence des maladies d’enfances dans le monde.

Si le chiffre record de 7 milliards peut être perçu comme un succès pour l’humanité, il faut préciser que les fortes disparités existent et tout le monde n’a pas bénéficié de cet accomplissement ni de l’amélioration de la qualité de vie.

Chiffres croissants

La division de la population du Département des affaires économiques de Nations Unies, dans ses World Population Prospects : the 2010 revision (paru en mai 2011) prévoit une population mondiale de 9,3 milliards d’habitants en 2050 et de  plus de 10 milliards d’ici la fin de notre siècle. Pourtant, la fécondité chez les femmes continuera sans cesse de baisser. Selon la division de la population de l’ONU, la terre pourrait compter plus de 15 milliards en 2100. Une grande part de cette augmentation proviendra de 39 pays africains reconnus comme de haute fécondité. Neuf pays d’Asie six d’Océanie et quatre d’Amérique latine.

L’Asie poursuivent les experts de l’Onu restera donc la région du monde la plus peuplée au cours du XXI siècle et l’Afrique continuera de gagner du terrain. Sa population triplera passant de 1 milliard en 2011 à 3,6 milliards en 2100.

En 2011, 60 % de la population du monde vit en ASIE et 15 % en Afrique. Qui maintient son taux de croissance démographique à 2,3% par an. La population de l’Asie actuellement de 4 ,2 milliards parviendra selon les projections à son maximum au milieu du siècle en cours à 5,2 milliards et les autres régions réunies (Europe, Amériques, Océanie) seront à 2 milliards en 2060.

L’état  d’accroissement de la population mondiale impose de la part des gouvernements des investissements appropriés permettant de doter des femmes, des hommes et surtout des jeunes de choix judicieux afin d’établir l’équilibre entre l’accroissement démographique et la croissance économique. Véritable enjeu que pose la problématique de l’avenir de l’humanité.

 

Armand OUGOCK    00237  70 14 83 54

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Cameroun : Paul Biya prete serment le 03 Novembre prochain

Posté par cameroon24 le 28 octobre 2011

Les préparatifs s’accélèrent pour une session qui a également à son agenda, l’examen et l’adoption du projet de loi de règlement et celui de Finance. À l’hémicycle comme dans le reste de l’institution, l’on s’active.

asemble.jpg        Une odeur de peinture qui flotte dans l’air. Des ouvriers qui s’affairent à délimiter les parkings arrière à la peinture. Tandis que d’autres s’emploient à élaguer les palmiers géants et les arbres dans la cour d’honneur et à l’entrée de l’institution. Dans les couloirs, l’on s’emploie à changer toutes les ampoules défectueuses. Hier encore, le palais de verre de Ngoa Ekellé ressemblait à une vaste fourmilière.

A quelques jours de l’ouverture de la troisième session ordinaire de l’année législative 2011,  donner un coup de neuf à une institution qui va abriter une session sans doute ordinaire seulement de nom. Car c’est également au cours de celle-ci, que le président élu, Paul Biya, va prêter serment devant les députés et les membres de la Cour suprême. Et le palais de l’Assemblée nationale sera l’un des points forts de cette cérémonie.

L’hémicycle qui va accueillir les députés et surtout le grand hôte de la cérémonie de prestation de serment est aux petits soins. Des ouvriers s’activent au nettoyage, s’assurent qu’aucun siège ne pose de problème, essaient des réglages de lumière… Même la salle des pas perdus a pris un coup de neuf. Ici, comme dans le reste de l’institution, la couleur dominante est le blanc. Du côté de l’administration, difficile de trouver des responsables dans les bureaux.

Dans le cadre du comité d’organisation de la cérémonie de prestation de serment mis sur pied et présidé par le président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguié Djibril, ils vont d’une réunion à une autre.

Pourtant si la session qui va s’ouvrir mardi prochain aura à son agenda un événement spécial, elle reste également considérée comme l’une des plus importantes de l’année législative. Au programme des élus, l’examen et l’adoption du projet de loi de règlement de la République du Cameroun pour l’exercice 2010 et l’examen du projet de loi de finance de l’année 2012. A ces deux importants textes, il faut ajouter d’autres textes de lois que le président de la République pourrait soumettre à l’examen de la  Chambre, ou alors des propositions de loi venant des membres de l’institution, l’initiative des lois appartenant concurremment au président de la République et aux membres du Parlement, comme le prévoit la Constitution du Cameroun.

Cameroon24.

 

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

12345...9
 

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres