• Accueil
  • > Archives pour décembre 2011

Biyiti Bi Essam inaugure la Fibre optique à Douala

Posté par cameroon24 le 14 décembre 2011

L’esplanade de Camtel Bépanda à Douala a servi de cadre pour la cérémonie d’inauguration de la boucle optique métropolitaine de Douala le mardi 13 décembre 2011. Il s’agit d’un premier du genre au Cameroun. Biyiti Bi Essam qui effectuait sa première sortie comme ministre des postes et télécommunications issu du gouvernement du 9 décembre a, comme il fallait bien s’en douter, placé cette cérémonie sous le signe des grandes réalisations dans les télécommunications au Cameroun. 

tracefibreoptiquedouala1.jpg  Ce projet qui voit ainsi le jour  à Douala est le début d’un programme d’investissement pour la construction dans les dix régions du Cameroun des réseaux métropolitains en fibres optiques en vue de se doter  des télécommunications modernes à haut débit.

Cette fibre qui s’étend sur 50 km permettra, selon Raphael Nlend, directeur de la planification et du développement des postes et télécommunications de « Répondre aux besoins et exigences des opérateurs du secteur des télécommunications, des fournisseurs d’accès internet, des entreprises et des ménages » En même temps qu’il sera le support des cyber applications à l’instar de la vidéoconférence, de la vidéosurveillance, du e-government, et  du e-commerce….

Sur une ligne de 30 km existante et 19 km de nouvelles canalisations, elle traverse les quartiers Yassa, village , Ndogpassi,Logbaba, Ndokotti, Bassa, grand canyon, Marché central, Bali, Bonadibong, Akwa, Deido, Bessengue, Bépanda, Makepe, Ndogbong, Beedi, cité des palmiers, Pk8, Génie militaire, Nyalla, Yassa.

La réalisation de cette boucle optique urbaine de Douala a été entièrement financée par le fonds spécial des télécommunications pour un montant de  trois milliards cent vingt cinq millions six cent treize mille cinq cent cinquante trois francs Cfa pour une durée de huit mois. Cette fibre qui techniquement  repose sur trois nœuds est fonctionnelle. Pour  Cameroon télécommunication, les modalités de son exploitation.

Steve seke

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Augustin Fréderic kodock sera inhumé ce samedi 17 décembre 2011 dans son village natal à MOM dans le nyong et Kellé Région du centre

Posté par cameroon24 le 14 décembre 2011

Décédé le 24 octobre 2011 à Yaoundé, le secrétaire général de l’Union des populations du cameroun (Upc) sera enterré le 17 décembre 2011. Date symbolique ou hasard de calendrier pour les funérailles du leader de l’Upc .

kodock.jpg   Ce 17 décembre 2011, cela fera 59 ans que du haut de la tribune des Nations unies, Ruben Um Nyobè, la figure la plus illustre de « l’indépendance totale et de la réunification immédiate du Cameroun », exhortait la communauté internationale de libérer le Cameroun du joug colonial enjolivé par la notion de « pays placé sous –tutelle de l’organisation des Nations unies  ». C’est ce jour anniversaire que la dépouille d’Augustin Frédéric Kodock sera portée en terre dans son Mom natal par Makak, département du Nyong-et-Kellé, région du Centre.

Au-delà du choix de cette date symbolique, Il se sera  passé près de deux mois pour que le secrétaire général de l’Upc qui aura droit aux obsèques officielles décrétées par le président de la République retrouve ad aeternam la  terre de ses aïeux. Un long décalage que d’autres personnalités proches de sa famille politique et biologique expliquent par le temps qu’aura pris l’aménagement de la voie routière qui relie la localité semi urbaine de Nkeng-Likok sur l’axe Yaoundé- Douala et Mom, lequel aurait été voulu par le chef de l’Etat d’après ces sources.

Mais avant le clou de ces obsèques qu’est la cérémonie d’inhumation, le tout-Yaoundé pourra se recueillir devant la sépulture du disparu durant veillée funèbre du jeudi 15 décembre 2011 à la paroisse Epc Adna sise à la Rue Ceper au quartier Elig-Essono à Yaoundé. Laquelle veillée sera précédée à 14 heures le même jour par la levée de corps à l’hôpital Général où l’ancien ministre, ancien directeur général de la Cameroon Airlines, ancien Vice-président de la Banque africaine de développement (Bad)… s’était éteint.

cameroon24

 

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Une Gambienne à la tête de la cour pénale internationale

Posté par cameroon24 le 14 décembre 2011

La Gambienne Fatou Bensouda, 50 ans, a été élue lundi 12 décembre 2011, nouvelle procureure de la Cour pénale internationale (CPI) par les 120 Etats membres de ce tribunal chargé de juger à travers le monde les auteurs de génocide ou de crimes de guerre. Elle succédera, en juin prochain, à Luis Moreno-Ocampo, resté pendant neuf ans à la tête de la CPI.

cpi.jpg   La nouvelle procureur est une ancienne de la maison de La Haye, car elle était depuis 2004 procureure adjointe de la CPI, où elle dirigeait la division des poursuites. Ancienne ministre de la Justice de Gambie, elle a également travaillé de 2002 à 2004 pour le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) à Arusha en Tanzanie, comme substitue du procureur puis comme conseillère juridique principale. C’est donc une juriste aguerrie qui tiendra désormais la barre de la Cour, créée en 2002.

«Je suis particulièrement fière d’avoir été soutenue par ma région de manière si appuyée depuis le début. Le continent africain a encore une fois montré son soutien et son engagement en faveur de la justice internationale et de la Cour, mais laissez-moi insister sur cela : je serai le procureur de tous les Etats membres d’une manière indépendante et impartiale», a-t-elle déclaré à l’issue du scrutin, qui opposait 52 candidats  au début du processus de sélection.

Il faut dire que ce ne sera pas une mince affaire pour le nouveau procureur, qui devra faire preuve d’indépendance et d’impartialité. «Le travail du procureur a sans aucun doute un effet politique et nous le voyons tous les jours. Et là, le nouveau procureur va devoir trouver le juste équilibre», dit d’ores et déjà Christian Wenaweser, ambassadeur du Liechtenstein à l’ONU et président sortant de l’Assemblée des Etats membres de la CPI.

Déjà beaucoup voient en la nomination de Fatou Bensouda une manière de mettre fin à l’accusation de tropisme africain trop marqué dont souffre actuellement la Cour pénale internationale. Ainsi, elle devrait réorienter les radars de la CPI vers d’autres horizons tels que la Syrie, où le cap des 5000 morts est désormais franchi selon l’ONU.

Force est de reconnaître cependant que ce n’est pas si sûr, car cela peut aussi entraîner un effet contraire. Ainsi, du fait de la couleur de sa peau, le nouveau procureur peut se montrer plus intransigeant avec ses frères africains pour ne pas donner justement l’impression d’un tropisme trop marqué pour les régions autres que l’’Afrique. Elle prendra justement fonction au moment où se tiendra l’audience de confirmation des charges de Laurent Gbagbo

L’engouement que suscite sa nomination n’est pas sans rappeler celle qui entourait l’élection de Barack Obama, premier Noir à accéder à la Maison-Blanche : beaucoup ont sauté de joie sous nos tropiques en voyant un «frère» accéder à la magistrature suprême, se disant que ce dernier serait plus sensible à la cause de ses frères noirs. 3 ans après, on attend toujours de voir ce que le frère noir a fait de plus pour les Noirs que les autres présidents américains.

Camer.be

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

La Commission nationale des droits de l’homme et des libertés de concert avec la communauté internationale célèbre le 10 décembre prochain la journée internationale des droits de l’homme

Posté par cameroon24 le 6 décembre 2011

Plusieurs activités marqueront cette célébration pour cette édition l’hommage sera rendu aux défenseurs des droits de l’homme et à ceux qui oeuvre à la protection de nos droits par le biais de nos différents réseaux sociaux .

Une démarche qui permettra à coup sur à notre pays d’être émergent à l’horizon 2035 .mais tout ceci peut être possible grâce à l’apport de tous à oeuvrer dans le même sens uni et solidaire pour la promotion et la protection des droits humains .

Steve seke . 00237 74 84 87 88

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Etats généraux de la pêche au Cameroun : Le MINEPIA SE CONCERTE

Posté par cameroon24 le 1 décembre 2011

le ministère des pêches et des industries animales ..MINEPIA. organise du 01 au 03 décembre prochain les États généraux de la pêche au Cameroun sur le thème : les acteurs face au Défi de la gestion durable des ressources halieutiques .

peche.jpg  Il sera question pendant ses trois jours d’échanges de se pencher sur les problèmes qui freinent le développement de ce secteur et de trouver des solutions à court moyen ou long terme afin de booster cette filière très florissante . les assisses auront lieu à l’Hotel franco de Yaoundé

Steve seke                            00237    74 84 87 88

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

 

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres