Biyiti Bi Essam inaugure la Fibre optique à Douala

Posté par cameroon24 le 14 décembre 2011

L’esplanade de Camtel Bépanda à Douala a servi de cadre pour la cérémonie d’inauguration de la boucle optique métropolitaine de Douala le mardi 13 décembre 2011. Il s’agit d’un premier du genre au Cameroun. Biyiti Bi Essam qui effectuait sa première sortie comme ministre des postes et télécommunications issu du gouvernement du 9 décembre a, comme il fallait bien s’en douter, placé cette cérémonie sous le signe des grandes réalisations dans les télécommunications au Cameroun. 

tracefibreoptiquedouala1.jpg  Ce projet qui voit ainsi le jour  à Douala est le début d’un programme d’investissement pour la construction dans les dix régions du Cameroun des réseaux métropolitains en fibres optiques en vue de se doter  des télécommunications modernes à haut débit.

Cette fibre qui s’étend sur 50 km permettra, selon Raphael Nlend, directeur de la planification et du développement des postes et télécommunications de « Répondre aux besoins et exigences des opérateurs du secteur des télécommunications, des fournisseurs d’accès internet, des entreprises et des ménages » En même temps qu’il sera le support des cyber applications à l’instar de la vidéoconférence, de la vidéosurveillance, du e-government, et  du e-commerce….

Sur une ligne de 30 km existante et 19 km de nouvelles canalisations, elle traverse les quartiers Yassa, village , Ndogpassi,Logbaba, Ndokotti, Bassa, grand canyon, Marché central, Bali, Bonadibong, Akwa, Deido, Bessengue, Bépanda, Makepe, Ndogbong, Beedi, cité des palmiers, Pk8, Génie militaire, Nyalla, Yassa.

La réalisation de cette boucle optique urbaine de Douala a été entièrement financée par le fonds spécial des télécommunications pour un montant de  trois milliards cent vingt cinq millions six cent treize mille cinq cent cinquante trois francs Cfa pour une durée de huit mois. Cette fibre qui techniquement  repose sur trois nœuds est fonctionnelle. Pour  Cameroon télécommunication, les modalités de son exploitation.

Steve seke

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Augustin Fréderic kodock sera inhumé ce samedi 17 décembre 2011 dans son village natal à MOM dans le nyong et Kellé Région du centre

Posté par cameroon24 le 14 décembre 2011

Décédé le 24 octobre 2011 à Yaoundé, le secrétaire général de l’Union des populations du cameroun (Upc) sera enterré le 17 décembre 2011. Date symbolique ou hasard de calendrier pour les funérailles du leader de l’Upc .

kodock.jpg   Ce 17 décembre 2011, cela fera 59 ans que du haut de la tribune des Nations unies, Ruben Um Nyobè, la figure la plus illustre de « l’indépendance totale et de la réunification immédiate du Cameroun », exhortait la communauté internationale de libérer le Cameroun du joug colonial enjolivé par la notion de « pays placé sous –tutelle de l’organisation des Nations unies  ». C’est ce jour anniversaire que la dépouille d’Augustin Frédéric Kodock sera portée en terre dans son Mom natal par Makak, département du Nyong-et-Kellé, région du Centre.

Au-delà du choix de cette date symbolique, Il se sera  passé près de deux mois pour que le secrétaire général de l’Upc qui aura droit aux obsèques officielles décrétées par le président de la République retrouve ad aeternam la  terre de ses aïeux. Un long décalage que d’autres personnalités proches de sa famille politique et biologique expliquent par le temps qu’aura pris l’aménagement de la voie routière qui relie la localité semi urbaine de Nkeng-Likok sur l’axe Yaoundé- Douala et Mom, lequel aurait été voulu par le chef de l’Etat d’après ces sources.

Mais avant le clou de ces obsèques qu’est la cérémonie d’inhumation, le tout-Yaoundé pourra se recueillir devant la sépulture du disparu durant veillée funèbre du jeudi 15 décembre 2011 à la paroisse Epc Adna sise à la Rue Ceper au quartier Elig-Essono à Yaoundé. Laquelle veillée sera précédée à 14 heures le même jour par la levée de corps à l’hôpital Général où l’ancien ministre, ancien directeur général de la Cameroon Airlines, ancien Vice-président de la Banque africaine de développement (Bad)… s’était éteint.

cameroon24

 

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Une Gambienne à la tête de la cour pénale internationale

Posté par cameroon24 le 14 décembre 2011

La Gambienne Fatou Bensouda, 50 ans, a été élue lundi 12 décembre 2011, nouvelle procureure de la Cour pénale internationale (CPI) par les 120 Etats membres de ce tribunal chargé de juger à travers le monde les auteurs de génocide ou de crimes de guerre. Elle succédera, en juin prochain, à Luis Moreno-Ocampo, resté pendant neuf ans à la tête de la CPI.

cpi.jpg   La nouvelle procureur est une ancienne de la maison de La Haye, car elle était depuis 2004 procureure adjointe de la CPI, où elle dirigeait la division des poursuites. Ancienne ministre de la Justice de Gambie, elle a également travaillé de 2002 à 2004 pour le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) à Arusha en Tanzanie, comme substitue du procureur puis comme conseillère juridique principale. C’est donc une juriste aguerrie qui tiendra désormais la barre de la Cour, créée en 2002.

«Je suis particulièrement fière d’avoir été soutenue par ma région de manière si appuyée depuis le début. Le continent africain a encore une fois montré son soutien et son engagement en faveur de la justice internationale et de la Cour, mais laissez-moi insister sur cela : je serai le procureur de tous les Etats membres d’une manière indépendante et impartiale», a-t-elle déclaré à l’issue du scrutin, qui opposait 52 candidats  au début du processus de sélection.

Il faut dire que ce ne sera pas une mince affaire pour le nouveau procureur, qui devra faire preuve d’indépendance et d’impartialité. «Le travail du procureur a sans aucun doute un effet politique et nous le voyons tous les jours. Et là, le nouveau procureur va devoir trouver le juste équilibre», dit d’ores et déjà Christian Wenaweser, ambassadeur du Liechtenstein à l’ONU et président sortant de l’Assemblée des Etats membres de la CPI.

Déjà beaucoup voient en la nomination de Fatou Bensouda une manière de mettre fin à l’accusation de tropisme africain trop marqué dont souffre actuellement la Cour pénale internationale. Ainsi, elle devrait réorienter les radars de la CPI vers d’autres horizons tels que la Syrie, où le cap des 5000 morts est désormais franchi selon l’ONU.

Force est de reconnaître cependant que ce n’est pas si sûr, car cela peut aussi entraîner un effet contraire. Ainsi, du fait de la couleur de sa peau, le nouveau procureur peut se montrer plus intransigeant avec ses frères africains pour ne pas donner justement l’impression d’un tropisme trop marqué pour les régions autres que l’’Afrique. Elle prendra justement fonction au moment où se tiendra l’audience de confirmation des charges de Laurent Gbagbo

L’engouement que suscite sa nomination n’est pas sans rappeler celle qui entourait l’élection de Barack Obama, premier Noir à accéder à la Maison-Blanche : beaucoup ont sauté de joie sous nos tropiques en voyant un «frère» accéder à la magistrature suprême, se disant que ce dernier serait plus sensible à la cause de ses frères noirs. 3 ans après, on attend toujours de voir ce que le frère noir a fait de plus pour les Noirs que les autres présidents américains.

Camer.be

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

La Commission nationale des droits de l’homme et des libertés de concert avec la communauté internationale célèbre le 10 décembre prochain la journée internationale des droits de l’homme

Posté par cameroon24 le 6 décembre 2011

Plusieurs activités marqueront cette célébration pour cette édition l’hommage sera rendu aux défenseurs des droits de l’homme et à ceux qui oeuvre à la protection de nos droits par le biais de nos différents réseaux sociaux .

Une démarche qui permettra à coup sur à notre pays d’être émergent à l’horizon 2035 .mais tout ceci peut être possible grâce à l’apport de tous à oeuvrer dans le même sens uni et solidaire pour la promotion et la protection des droits humains .

Steve seke . 00237 74 84 87 88

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Etats généraux de la pêche au Cameroun : Le MINEPIA SE CONCERTE

Posté par cameroon24 le 1 décembre 2011

le ministère des pêches et des industries animales ..MINEPIA. organise du 01 au 03 décembre prochain les États généraux de la pêche au Cameroun sur le thème : les acteurs face au Défi de la gestion durable des ressources halieutiques .

peche.jpg  Il sera question pendant ses trois jours d’échanges de se pencher sur les problèmes qui freinent le développement de ce secteur et de trouver des solutions à court moyen ou long terme afin de booster cette filière très florissante . les assisses auront lieu à l’Hotel franco de Yaoundé

Steve seke                            00237    74 84 87 88

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Cameroun :Formation du Gouvernement ; La semaine de toutes les attentes

Posté par cameroon24 le 28 novembre 2011

La formation d’un gouvernement issu des élections du 9 octobre est attendue.  La redistribution des cartes au sortir de l’élection présidentielle du 9 octobre 2011 est le principal acte politique que doit poser le chef de l’Etat après sa prestation de serment.  Le sujet fait les choux gras de la presse et  occupe les conversations des milieux huppés de la capitale Yaoundé comme les bistrots de New Bell à Douala. On spécule sur l’ossature du gouvernement qui viendra mettre en exécution la politique  « des grandes réalisations ». 

 yd.jpg   Dans certains cercles, on a déjà annoncé le départ de  Philémon Yang dans son poste de premier ministre au motif que sa dans région d’origine le Nord-Ouest, Ni John Fru Ndi l’a emporté sur Paul Biya. La primature pourrait dont revenir à un ressortissant du Sud-ouest.  Au niveau du secrétariat général de la présidence de la République, Laurent Esso serait sur une chaise éjectable compte tenu de certains faits politiques qui ne militeraient pas en faveur de sa reconduction à son poste notamment l’affaire de la mort  du journaliste Bibi Ngota et surtout son mauvais résultat dans son bastion de Douala à la présidentielle. De même, dans une perspectives visant à satisfaire une trop forte demande, il n’est pas exclu que le gouvernement « des grandes réalisations »  soit plus pléthorique que l’actuel qui compte 64 membres  et assimilés.


 Imminence du gouvernement

Depuis sa prestation de serment, l’homme lion quant à lui s’est retiré dans son antre de M’vomeka faisant  ainsi planer le mystère quand à la date de création du nouveau gouvernement. Les membres du gouvernement  sont sur le qui vivre, leurs faits et gestes  analysés sous le prisme du prochain gouvernement. Les lobbies et  les groupes de pression sont mis en branle pour leur maintien à la mangeoire.

Cameroon24

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

la police camerounaise prime ses agents

Posté par cameroon24 le 28 novembre 2011

L’école nationale supérieure de police de Yaoundé a abrité  vendredi 25 Novembre 2011, la cérémonie de remise des diplômes, des épaulettes et des décorations au titre de la fête nationale du 20 Mai 2011. plice.jpg   Cinq élèves- commissaires de police, anciens fonctionnaires des cadres subalternes de la sureté nationale, issus du concours spécial; 50 élèves- commissaires de police reçu au concours direct; 48 ressortissants de la République du Congo admis à la demande du gouvernement de leur pays, dont 20 élèves- commissaires et 28 élèves officiers de police; 118 élèves- officiers de police sortis du concours direct; et 14 élèves- officiers de police, fonctionnaires de la sureté nationale admis au concours spécial; un total de 235 élèves arrivés au terme de leurs formations après deux années d’enseignements. S’agissant de cette formation, les élèves en première année ont eu droit aux enseignements essentiellement militaires auxquels ont été associées quelques disciplines policières. 

En deuxième année, la formation a été ponctuée entre autres par des conférences, un stage pratique d’une durée de quarante-cinq jours au centre d’instruction d’application de la police de Mutengene, des descentes sur le terrain en vue des couvertures sécuritaires de la ville de Yaoundé surtout durant l’élection présidentielle du 09 Octobre.

 Le délégué général à la sureté nationale, Martin Mbarga Nguele dans son allocution a exhorté son personnel a toujours respecter les fondements de base de leurs travail et action ainsi que préserver la paix sociale et la justice. Les décorations au titre de la fête du 20 Mai étaient constituées de l’ordre national de la valeur dont le grade de commandeur, grade d’officier et chevalier de l’ordre national du mérite camerounais, la médaille du mérite de la force publique et l’ordre national du mérite sportif. Pour la remise des épaulettes; 5 commissaires divisionnaires ont été promus ainsi que 214 commissaires de police principaux. 

Cette triple cérémonie de la police présidée par le délégué général à la sureté nationale a réunis plusieurs membres du gouvernement et les représentants des forces de défenses.

Elise Kénimbeni .

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

LE PLAN D’ACTION DES NATIONS UNIES POUR STOPPER l’IMPUNITE DES CRIMES COMMIS CONTRE LES JOURNALISTES

Posté par cameroon24 le 24 novembre 2011

A l’occasion de la première Journée internationale contre l’impunité (23 novembre), déclarée par l’Échange international de la liberté d’expression (IFEX), l’UNESCO souhaite rendre hommage à tous les journalistes ayant perdu la vie alors qu’ils cherchaient la vérité et dont les cas demeurent encore impunis.

press.jpgpress.jpgpress.jpgpress.jpg La question de la sécurité des professionnels des médias et la manière de combattre l’impunité constitue une condition préalable pour établir la liberté d’expression et la démocratie, et cela doit être réglé. A cet égard, l’UNESCO, en sa qualité d’organisme des Nations Unies chargée de “promouvoir la libre circulation des idées par le mot et par l’image », a récemment pris les premières mesures nécessaires à l’adoption d’un plan d’action des Nations Unies, qui est commun, exhaustif, cohérent et privilégiant l’action afin de promouvoir la sécurité des journalistes et répondre au problème trop fréquent de l’impunité pour de tels crimes.

Les 13 et 14 septembre 2011, l’UNESCO a accueilli la première réunion inter-agences des Nations Unies et commencé l’analyse des résultats des consultations, destinée à la préparation du plan d’action. Cette réunion a été convoquée par Irina Bokova lors de la recommandation du Conseil intergouvernemental du Programme international pour le développement de la communication (IPDC) et basée sur les consultations avec les Etats membres.

Les participants ont présentés des propositions claires et concrètes pour le futur, suggérant des moyens de renforcer les mécanismes existants des Nations Unies, d’améliorer la coopération avec les États membres et les organisations partenaires, de sensibiliser la société et de favoriser des initiatives en matière de sécurité centrées sur la prévention des attentats à l’encontre des journalistes.

Le projet final du plan d’action sera soumis pour validation au Conseil du PIDC lors de sa prochaine session, qui se tiendra du 21 au 23 mars 2012. Lors de cette réunion, Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, présentera le troisième Rapport sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité dont l’objectif est de présenter une vue d’ensemble ainsi que l’historique des meurtres de journalistes qu’elle a condamnés pendant le dernier biennium et de fournir des informations sur les réponses reçues par l’UNESCO sur l’état des enquêtes judiciaires diligentées sur chaque assassinat.

Le dernier rapport, publié en 2010, estimait que « dans la plupart des cas, l’impunité constitue une entrave à la justice, et si les tendances continuent à prévaloir, les journalistes resteront des cibles faciles ». Il va s’en dire que cela représente une menace grave à la liberté d’expression et à notre capacité à chercher la vérité.

Janvier

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

OFFICIALS OF THE BASIC EDUCATION SECTOR FIGHT AGAINST CORRUPTION

Posté par cameroon24 le 23 novembre 2011

As part of a participative process of the national anti corruption commission(NACC) to combat corruption, the ministry of basic education organised a two dayworkshop in yaounde with the aim to disseminate relative information on the national strategy to fight against this ill.

minedub.jpg   Speaking at this cometogether, the head of this ministerial department,YOUSSOUF HADJIJA ALIM said bribery of marks, payment of school fees and other factors should be killed as there is need to promote intellectual property, honesty and academic excellence.Mobilisation of stakeholders and effective follow-up of operations on the field are some important challenges cited by the minister of basic education.

Presenting the document  for this national strategy, the inspector general of services Mr Nanga Charles outlined the index perception of the ministry at 6.4 on 10 and the various five axes chosen as plan of action for this fight.

 

The first point being prevention is geared towards the reduction of corrupt acts in the education sector;as proposed by the NACC, this strategy carries eight actions.

The second point being education focuses on the implementation of sensitisation actions and brings stakeholders to change habits.

The third pillar -condition is aimed at installing an immunity system with some eleven proposed actions to be undertaken.

The fourth point being incitation, targets the putting in place of mechanisms and new references of values with some four actions to be undertaken.

The fifth strategy being sanction has to do with dissuading individuals involved in this act by setting mechanisms to punish them through some seven actions.

 

Percentages of various categories of people involved in the fight against corruption in the basic education millieu were released to enlighten officials present at the workshop:

The first category of people described as stakeholders of the ministry are said to be engaged at 50percent;the second category that includes; Regional delegates,headmasters,inspectors etc is estimated at 40 percent and the third category which is composed of the entire community(NGOs, students, parents etc) is engaged at 70 percent in the fight it is the the category that resist the most and says « no » to corruption.

Yet, with regards to this workshop that came to arm more officials of this ministerial department,the fight against corruption for remindal has been launched in 2006 in MINEDUB.

 

Implanted in all sectors of life in Cameroon,corruption remains the number one ennemy of the NACC who intends by 2015 to integrate values with an economic growth based on good work,distributed equally in abid to assure social well being in a preserved environment.

 

Elise k.                                            00237 97 32 09 80

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

THIRD EDITION OF JERSIC UNDERWAY: The national days for excellence and scientific research dubbed JERSIC kicks off on the 30th November 2011 in the nation’s capital city-Yaounde.

Posté par cameroon24 le 18 novembre 2011

The announcement was made on friday 11 november 2011,during a press briefing by scientific research and innovation minister Dr Madeleine Tchuente.

tchuent.gif  The three days event placed under the banner of the head of state Paul Biya,will see the participation of several researchers across the national triangle converging to the 20th may boulevard to show-case their know-how;following this 2011 theme being: »scientific research,innovation and entrepreneurship in cameroon

Created in accordance to decree N°2005/091 of March 29, 2005 of the ministry of scientific research and innovation,JERSIC has as main focus that to animate, coordinate and follow up research activities across the national territory in abid to promote socio-cultural development as well as to follow-up the valorisation and dissemination of  research results.

As the third edition of JERSIC is about to unfold, cameroonians just like others interested in research activities will be exposed to recent innovations undertaken so far by people in the domain.

JERSIC innovations


With regards to this year’s theme: »scientific research, innovation and entrepreneurship in cameroon. »,this exhibition first of all falls within the framework of the cameroon government to position innovation in the national entreprise as a yard stick in the promotion of competitiveness and the creration of riches and employment on the socio-economic and cultural emergence.

secondly, proposed themes to be debated during these national days of excellence, mainly lie on preoccupations and problems that plague the research sector.This will therefore pave the way to proposed solutions from researchers, stakeholders and utilisers of research activities covened to this cometogether for their expertise.

infact,the three principal themes targetted for analyses will be centered on:

1.scientific research and innovation;engine of entrepreneurship.

2.valorisation and dissemination of research results;stakes and perspectives.

3.Entreprise research relations;stakes and perspectives.


Reseach and innovation boss,while addressing the media present did not hesitatec to challenge them,to entirely participate in the coverage of the three day event as a special award will be attributed to the best reporter or media.

JERSIC could be described as the gateway to research development as it offers a high number of prizes to the various participants notably:

The prize of excellence for the valorisation of innovation within the enterprise for the president of the republic being 10.000.000CFAfrancs to be shared between the first three winners.

The said prize according to Dr Madeleine Tchuente is opened to all various researchers in small and medium sized enterprises,small and medium sized industries, economic groups etc with the aim to recompensate their efforts and valorise their capacities.

The « Lion d’or » prize of scientific excellence 2011 just like in the previous editions shall be attributed to winners of the entire community and it is estimated to 10.000.000CFA francs.Some other organs functioning under the banner of the ministry of research and innovation will as well attribute prizes in the various specific domains such as the junior award worth 500.000CFA francs and the senior award worth1.000.000CFA francs.

More striking at this year’s exhibition is the announcement of the disbursement of some 1 billion 122 million CFA francs put aside by the host ministry in collaboration with the french cooperation for the debt relief contract in agro research domain.

Remarkable was the appeal of communication minister, ISSA TCHIROMA BAKARY who seized the opportunity to call  media practitioners to greatly involve themselves in the coverage of the upcoming event so as to valorise in their own way research activities in cameroon.

JERSIC being at its third phase is organised after every two years;the first edition launched in 2007 was an opportunity to reflect on the theme: »scientific research and the fight against poverty ».

The second edition in 2009 that brought together cameroonians of the diaspora like Mr Mola David of the mola solar international system in Germany was fruitful as it portrayed how effecive and efficient cameroonians were advanced in research and innovations.

The third edition underway will therefore come to expose on the arena the various skills and initiatives of talented researchers of cameroon and no doubt promote the current programmes set in motion by the government in this fruitful domain of science and innovation.

 

Elise k.     00237 97 32 09 80

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

12345...9
 

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres